top of page

Constellation 

Une petite pause musicale avec Admiral Mo Cosaino

Dernière mise à jour : 28 avr.



Rencontrer Admiral Mo Cosaino, c’est avoir rendez-vous avec la joie de vivre, avec un rayon de soleil tout droit venu de la Gambie qui nous réchauffe le cœur. Artiste sénégalais, c’est en toute simplicité qu’il nous fait découvrir son parcours et nous partage son histoire. Et c’est ainsi avec un immense plaisir (et un regard totalement biaisé) que je vous emmène à sa rencontre aujourd’hui.

 

De son vrai nom Mamadou Dia,il se consacre pleinement à la musique depuis 2012 après s’être engagé deux ans dans l’armée sénégalaise. Chanteur, compositeur, sa musique est principalement influencée par Bob Marley qu’il cite avant tout, par tous ces chanteurs « rasta » mais aussi par le gospel et par la musique country. Il commence à écrire ses premières chansons au Sénégal, son pays natal, qu’il quittera en 2015 pour la Gambie où il commence à se produire avec des orchestres. Musicien également, il a commencé à jouer de la musique en jouant du djembé et du subura, des tambours mandingues. Mais son instrument préféré reste la guitare, et depuis qu’il s’est lancé en solo, c’est elle qui l’accompagne. Sa mélodie l’inspire pour composer ses chansons.

Aujourd’hui, il mène un groupe de cinq musiciens dont il est le chanteur. Voir et écouter Admiral Mo sur scène, c’est être frappé par cette voix singulière,et être aussi transporté par les belles énergies qu’il nous transmet. Il le dit lui-même : même s’il espère réussir à percer davantage et continuer d’évoluer professionnellement dans le domaine artistique, Admiral Mo chante avant tout pour transmettre un message d’amour, de fraternité, d’unicité, pour donner du plaisir au public. C’est dans cet esprit qu’il compose toutes ses chansons en français, anglais, portugais, wolof et mandinka, afin de toucher un large public. Il nous explique que c’est également pour cela qu’il aime aussi reprendre des chansons d’artistes connus que tout le monde aime, pour un moment de partage.

                       

« Ma musique c’est en direction du public, pour le public. C’est le plus important. Avant même de réussir ma carrière, c’est le plaisir de donner aux autres »

 


La musique c’est sa passion, son quotidien, il s’y consacre pleinement et accorde une grande importance à la transmission des messages qu’elle permet, notamment grâce au reggae.

« Pour nous le reggae, c’est le journal du peuple, on peut lui parler directement, on peut s’adresser à lui, lui donner des conseils. On cherche aussi à encourager la jeunesse à travers nos messages de paix et d’amour. »

C’est ce que représente la musique pour lui, la possibilité de pouvoir donner son avis, d’avoir son mot à dire à la société. S’il espère un avenir prospère pour lui pour sa carrière musicale, il souhaite avant tout un avenir prospère pour son ère, sa génération et en même temps son clan. En effet, s’il décrit les difficultés que l’on peut rencontrer en tant qu’artiste comme universelles, il admet tout de même devoir faire preuve de patience.

 

« Faire de la musique ici, c’est un long chemin. Cela demande beaucoup d’efforts et de sacrifices. Cela demande beaucoup de patience, mais voilà, on est là et on s’accroche. »

 

C’est aussi rencontrer des difficultés parfois avec son entourage.

« Notre plus grand défi ici c’est de faire de la musique. Quelquefois c’est un peu compliqué avec les familles. Mais ce qui ne tue pas te rends plus fort. On fait de notre mieux et petit à petit la famille est en train de nous rejoindre. »


Je vous souhaite à tous de pouvoir voyager un jour en Gambie et de le rencontrer, en attendant, je vous invite à le découvrir lui et ses chansons et de le suivre sur ses réseaux (la technologie a du bon parfois).

Pour moi échanger avec Admiral Mo, c’est voir toute sa positivité, sa persévérance au quotidien. C’est faire vivre la fraternité, c’est entendre un message d’espoir. « Nio far » comme il dit souvent (On est ensemble).

Écouter ses chansons, c’est retrouver le sourire en chantant à tue-tête (et souvent en yaourt) dans sa voiture en traversant la grisaille. C’est se rappeler que rien n’est figé dans la vie et que quelque soit les difficultés rencontrées, essayer de les aborder avec le plus de positivité possible. Un sourire ne change pas la vie, mais peut changer la façon dont on la perçoit.

 


Pour découvrir et suivre Admiral Mo Cosaino 





Et pour découvrir sa dernière chanson (cliquez ci-dessous) :








Une interview de Renée ROBERT.








112 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page